Le Testeur d’Applications Logicielles est le responsable de la vérification de la qualité et de la fiabilité d’une application ou d’un logiciel avant sa mise en production. Il travaille en étroite collaboration avec les développeurs pour s'assurer que le cahier des charges a bien été respecté, qu'aucun bug ne vient compromettre le programme et pour identifier d’éventuels problèmes de performance. Le rôle principal du Testeur d’Applications Logicielles est que le produit final réponde bien aux exigences des utilisateurs.

Quelles sont les missions du Testeur d’Applications Logicielles ?

Le Testeur d’Applications Logicielles est un chasseur de bugs ! À travers des tests et des analyses poussés, il cherche les failles et les anomalies dans une application ou un logiciel. Il veille au respect du cahier des charges imposé. L’une de ses missions est également de rédiger des rapports clairs et compréhensibles afin d’expliquer à son client quels sont les problèmes rencontrés et quelles solutions sont envisageables. Enfin, il s'assure que les modifications soient bien appliquées.

Niveau d’études requis & Salaire moyen

Un bac scientifique ou STI2D, suivi d’un diplôme de niveau bac +2 est un minimum hautement recommandé pour devenir Testeur d’Applications Logicielles, mais il est préférable d’opter pour une formation de niveau bac +5 avec à la clé, un diplôme d’ingénieur. Le salaire moyen se situe aux alentours de 2400€ brut/mois, mais peut très vite augmenter avec de l’expérience.

Niveau d'études requis

BEP/CAP, Bac +1/+2/+3/+4/+5 ou plus

Salaire moyen annuel

Compris entre 24 000 et 48 000 €

Les compétences clefs du Testeur d’Applications Logicielles

Les compétences clés d’un Testeur d’Applications Logicielles sont assez variées. Il devra maîtriser les méthodes et outils de test logiciel (automatisés et manuels), les différents types (fonctionnel, non fonctionnel, performance), avoir une excellente connaissance de l’environnement de développement (HTML, CSS, JAVA, SQL) ainsi que des technologies utilisées pour les applications à tester (ISTQB). Il devra aussi être à l’aise avec l’anglais technique.

Les soft skills et qualités du Testeur d’Applications Logicielles

  • Travail d’équipe
  • Aisance relationnelle
  • Polyvalent / Multitâche
  • Rigoureux
  • Curieux

Quelle formation suivre pour devenir Testeur d’Applications Logicielles ?

Après l’obtention d’un bac S ou STI2D, il faudra suivre une formation spécifique au métier de Testeur d’Applications Logicielles et veiller à ce que cette formation propose bien "les essentiels" comme une certification ISTQB (International Software Testing Qualifications Board), la gestion de projet informatique, les fondamentaux du développement et un apprentissage des outils de test et d’analyse. N'oubliez pas qu'un Testeur d’Applications Logicielles doit être parfaitement à l’aise avec l’anglais technique. Si ce n'est pas encore le cas, formez-vous !


Les tendances du secteur

Autrefois le métier de Testeur d’Applications Logicielles était essentiellement assuré par des autodidactes. C’est de moins en moins vrai aujourd'hui, car ce métier s'est considérablement professionnalisé pour répondre aux exigences des très nombreux demandeurs. Éditeurs de logiciels, d’applications mobiles, agences web, jeux vidéo… tous sont à la recherche de "profils pros". Les compétences acquises et parfaitement maîtrisées seront déterminantes lors d’un recrutement, mais le travail ne manque pas pour les Testeurs d’Applications Logicielles

Le + M2i

A l’écoute des transformations que vivent ses clients, M2i Formation s'investit dans la recherche et les pédagogies innovantes pour enrichir son offre et proposer des expériences toujours plus efficaces : AFEST, expériences immersives ou ateliers sont autant d’exclusivités proposées.

L’ensemble des cursus M2i est également disponible en distanciel, avec la même qualité pédagogique que les cours équivalents en présentiel.

FAQ

  • Quelles sont les responsabilités caractéristiques d’un testeur d’applications logicielles ?
  1. La création de cas de test
  2. L’exécution de tests manuels et automatisés
  3. La documentation des résultats
  4. La communication des anomalies aux développeurs
  5. L’assurance de la conformité aux spécifications
  6. L’amélioration continue des process de tests
  • Quelle est la différence entre les tests manuels et les tests automatisés ?

Les tests manuels sont réalisé par des testeurs humains qui suivent des scénarios de test prédéfinis alors que les tests automatisés sont réalisés à l’aide de logiciels et de scripts pour exécuter des scénarios de test de manière répétée et cohérente. Les tests automatisés sont très efficaces pour les tâches répétitives tandis que les tests manuels sont plus adaptés à l’exploration et flexibles.

Cette offre de formation
peut vous intéresser

Ingénieur·e Test Logiciel certifié·e ISTQB

Découvrir ›

Sogeti

POE
Du 03/09/2024 au 22/11/2024 - 57 jours (399h)

Voir toutes les offres de ce métier

Vous souhaitez déposer une candidature spontanée ?
Être orienté·e par nos conseillers ?

Envoyez-nous vos coordonnées !

Curriculum Vitae *

Formats acceptés : pdf, doc, docx


J'ai lu et j'accepte les Mentions Légales et la Politique de protection des données personnelles.

Envoyer ma demande